NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Australie : l’atmosphère au-dessus de l’opéra de Sydney est en vente

Australie : l’atmosphère au-dessus de l’opéra de Sydney est en vente
Pour faire face au réchauffement climatique, l’atmosphère surplombant l’opéra de Sydney (Australie) est en vente…

C’est un fait avéré, la planète se réchauffe entraînant d’importants changements climatiques. Les glaciers fondent, certaines régions connaissent des périodes de sécheresse sans précédent, d’autres d’importantes inondations, sans compter l’acidification des océans. En cause, l’Homme : ses déplacements et ses activités génèrent en effet d’importantes quantités de gaz à effet de serre (GES). L’union européenne mais aussi le gouvernement australien tentent donc, malgré les vives critiques, d’imposer taxes carbone et permis de droit à polluer aux plus gros émetteurs de dioxyde de carbone pour qui, la rentabilité prime sur le respect de l’environnement. Mais l’organisation EarthCaire, qui lutte contre le réchauffement climatique, semble avoir trouvé une nouvelle alternative au problème.

En surfant sur Ebay, il est bien possible que vous tombiez sur une affaire un peu particulière : l’atmosphère au dessus du plus célèbre monument architectural australien, l’opéra de Sydney (Australie), est en vente (!) Loin d’être une arnaque, c’est l’idée d’Anthony Clarke, le fondateur d’EarthCaire. « Ces titres de propriété sont en vente pour convaincre les gens de prendre soin de l’atmosphère terrestre » a-t-il expliqué. En effet, le principe est simple : une personne lambda ou une entreprise peu acheter un morceau de troposphère, de stratosphère, de mésosphère ou encore de thermosphère, selon un système d’enchères qui lui donne droit, à l’issue de la vente, à un titre de propriété. La moitié du paiement, bénéficiant d’une déduction d’impôts, est ensuite reversée à des entreprises accréditées pour la compensation carbone. Bientôt d’autres icônes australiennes telles que la Grande Barrière de Corail, le mont Kosciusko ou encore le Parlement de Canberra devraient d’ailleurs elles-aussi figurer sur le site.

Mais outre l’Australie, M. Clarke a imposé son concept aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Vous pouvez ainsi, en vous rendant directement sur le site web de l’organisation, devenir propriétaire d’un morceau de l’atmosphère surplombant le  célèbre 10th Dowing Street à Londres, qui abrite le Premier ministre britannique. Alcatraz, la fameuse prison bâtie sur une île au large de San Francisco aux Etats-Unis figure également sur le site. La Statue de la Liberté (Etats-Unis), la bourse de New York (Etats-Unis), la Tour de Londres (Royaume-Uni) ou encore le Grand Canyon (Etats-Unis) cherchent également preneurs. En revanche, il faut tout de même enchérir avec au minimum 100 dollars (70 euros) – les plus hautes enchères démarrent à 1 000 dollars (700 euros) – pour tenter d’acquérir l’un de ces précieux titres de propriété.

Pour l’heure, aucun monument français ne figure sur le site, même si cela ne saurait tarder. Cette opération insolite, à défaut de contribuer de façon considérable à la réduction des émissions de CO2, peut tout de même aider à une prise de conscience collective. Mais les réglementations fixées par les autorités et les initiatives des grands groupes industriels restent, pour l’instant, le meilleur moyen de réduire notre impact sur l’environnement.

Crédits photos : flickr – Pavel Sigarteu
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/t/societe-green/green-business/id3245569 Green Business by Société Green – Pearltrees

    [...] Australie : l’atmosphère au-dessus de l’opéra de Sydney est en vente | zegreenweb [...]