NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Audi va commercialiser une A2 écologique

Audi va commercialiser une A2 écologique
Audi va accorder une deuxième chance au modèle A2, sa plus grande déconvenue de la décennie écoulée, en lançant une déclinaison électrique ou hybride à autonomie prolongée destinée à concurrencer la future Megacity de BMW

L’Audi A2 restera comme l’un des flops les plus retentissants de l’histoire du constructeur allemand. Commercialisé de 2000 à 2005, ce modèle qui se caractérisait par une carrosserie tout en aluminium et une consommation mixte de six litres d’essence au cent kilomètres n’est jamais parvenu à convaincre les automobilistes, la faute à un design trop atypique et plus encore à des tarifs manifestement jugés rédhibitoires.

Qu’à cela ne tienne : il est pour la filiale de Volkswagen AG des Phénix qui renaissent de leurs cendres et une deuxième chance sera donc donnée à cette citadine déliquescente après avoir été promise, au début de la décennie écoulée, à devenir l’un de ses fers de lance.

En partie développée sur la base de son aînée, la nouvelle version de l’A2 vise d’abord à concurrencer la Megacity zéro émission de l’éternel rival BMW (prévue pour 2013) et, à ce titre, devrait être exclusivement électrique. Le flou qu’entretiennent les responsables de la marque aux anneaux ne permet toutefois pas d’écarter formellement l’hypothèse d’une mise sur le marché de motorisations thermiques en parallèle.

Rien n’a encore filtré sur la ligne de cet opus « vert » qui, après avoir été envisagé pour 2014, devrait finalement être mis sur le marché en 2012, mais la direction d’Audi vient de laisser entendre que l’acier allait reprendre ses droits.

Des modifications seront par ailleurs apportées à la carrosserie pour améliorer l’aérodynamisme et le futur modèle devrait bénéficier de toutes les technologies utilisées lors de la conception de l’Audi A1 E-Tron, dont une version hybride a été présentée lors du dernier Salon automobile de Genève  (NDLR : laquelle peut rouler cinquante kilomètres en mode tout-électrique, présente un taux d’émission de CO2 de quarante-cinq grammes par kilomètre et se distingue par une consommation d’à peine 1,9 litre au cent kilomètres en cycle urbain).

En attendant l’officialisation probable d’informations complémentaires lors du Mondial de l’Automobile de Paris en octobre prochain, les spécialistes se perdent en conjectures : faut-il s’attendre à un modèle 100 % électrique ou à une A2 hybride à extension d’autonomie ? PDG d’Audi, Robert Stadler avait annoncé dès l’hiver dernier qu’un nouveau modèle allait s’intercaler entre la nouvelle A1 et l’A3 mais n’a pas son pareil pour faire durer le suspense.

Reste qu’après avoir assis sa crédibilité dans les deux dernières décennies du XXe siècle avec une gamme de berlines qui portaient à la fois l’accent sur la puissance et la sécurité, le constructeur allemand poursuit sa stratégie de diversification et souhaite lui aussi se mêler au jeu de l’automobile durable. L’avenir à moyen terme nous dira si sa bonne réputation et les performances forcément séduisantes de ses futurs bébés feront de lui un incontournable du genre.

Crédit photo : Wikimedia commons – Rudolf Stricker
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !