NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Apple, entreprise modèle en matière de développement durable?

Les enjeux climatiques actuels font peser sur l’ensemble des membres de nos sociétés de nouvelles responsabilités. Les activités des entreprises, qui représentent une source majeure de prélèvement des ressources naturelles, ont à ce titre un impact environnemental considérable : s’engager dans une démarche de développement durable est donc une démarche qui est devenue courante pour les sociétés du monde entier. Apple a réalisé un rapport centré sur l’impact environnemental de son activité tout au long de l’année 2016 : la multinationale américaine profite de ce document pour mettre en avant ses bonnes pratiques ainsi que ses progrès en termes de développement durable et de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

On apprend ainsi que l’objectif principal d’Apple est de continuer à améliorer son empreinte carbone, déjà fortement abaissée en 2016 : la société de Steve Jobs a en effet réduit de 23% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2015 et 2016, grâce notamment à un mix énergétique basé à 96% sur les énergies renouvelables.

Mais le principal effet d’annonce contenu dans ce rapport est la volonté d’Apple de parvenir, dans un futur proche, à n’utiliser que des matériaux recyclés dans la fabrication de ses appareils. “Les chaînes d’approvisionnement traditionnelles sont linéaires. Les matériaux sont extraits, fabriqués sous forme de produits et finissent souvent dans des décharges après utilisation. Le processus recommence ensuite et davantage de matériaux sont extraits de la terre pour faire de nouveaux produits”, reconnait le groupe.

Smartphones iPhone, tablettes iPad et ordinateurs Mac sont en effet de gros consommateurs de produits comme l’aluminium, le cuivre, l’or, l’argent, le cobalt, le tungstène ou encore le tantale. “Nous croyons que notre objectif doit être une chaîne d’approvisionnement en boucle fermée, où les produits seront fabriqués en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés”.

La firme de Cupertino annonce également vouloir réduire à zéro sa dépendance à l’exploitation minière dans un futur proche. Si l’on peut regretter qu’aucune date ne soit concrètement donnée, l’objectif est ambitieux et louable.

Greenpeace a d’ailleurs salué les intentions d’Apple, rappelant l’importance de réduire la consommation de ressources et les déchets électroniques dans le secteur des industries technologiques. “Si passer à 100% de matériaux recyclés est essentiel pour réduire l’empreinte du secteur, il est aussi fondamental pour Apple et les autres grandes entreprises technologiques de concevoir des produits qui durent, sont faciles à réparer, et recyclable à la fin de leur vie”, explique Gary Cook, expert à Greenpeace.

L’ONG de protection de l’environnement a également félicité la firme américaine pour son ambitieuse politique énergétique basée sur un approvisionnement massif en énergies renouvelables. Une démarche qui met Apple “bien devant les autres acteurs du secteur. Des marques technologiques majeures comme Samsung, Huawei et Microsoft devraient rapidement s’aligner sur la position de pointe d’Apple”.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !