NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Amsterdam recycle l’énergie des cyclistes

Amsterdam est une ville de cyclistes : en 2017, 68% des déplacements domicile-travail et / ou école étaient effectués à vélo. Chaque jour, ses habitants parcourent 2 millions de kilomètres à vélo. Au cours de leur parcours, ils génèrent beaucoup d’énergie – environ 19,5 millions de wattheures, ce qui est suffisant pour alimenter des milliers de foyers. Et si cette énergie pouvait être exploitée ?

C’est l’idée de S-Park, un nouveau système de porte-vélos proposé par les designers Guillaume Roukhomovsky et Blaž Verhnjak dans le cadre du défi de l’énergie propre de la ville.

Le système comprend une roue avant pouvant être insérée dans n’importe quel cadre de vélo ; lorsque le cycliste parcourt la ville, la roue stocke l’énergie cinétique produite par le mouvement circulaire de la roue dans des batteries. Ensuite, lorsque le cycliste rentre chez lui dans son quartier, il range son vélo dans un cadre de vélo commun connecté au réseau. L’énergie stockée par les batteries au cours de son trajet circule dans le réseau électrique de son quartier. La roue peut rester sur le vélo pendant une longue période, agissant comme toute autre roue de vélo.

Rouler pour l’avenir

C’est une idée intelligente, car S-Park n’exige à aucun Amstellodamois qu’il change de routine : des milliers de personnes font déjà du vélo et garent leur vélo chez elles après le travail. Il s’agit simplement d’une nouvelle source d’énergie totalement inexploitée et entièrement renouvelable, qui pourrait alors rendre la ville plus économe en énergie.

Le duo estime que pour un rack de 30 vélos et un trajet moyen de 3,5 km par jour, il pourrait générer environ un kilowatt-heure par jour.

Bien qu’ils n’aient pas encore de prototype, les concepteurs affirment avoir effectué des recherches approfondies sur cette idée et les entreprises intéressées se sont déjà efforcées de les aider à concrétiser cette idée.

Amsterdam a prévu une enveloppe budgétaire d’environ 100 millions d’euros pour ses une infrastructures cyclables d’ici 2020, et l’équipe espère que S-Park pourra en faire partie.

Les concepteurs espèrent pouvoir commencer par le déploiement d’un pilote du projet dans un seul quartier. Ensuite, il pourrait être facilement étendu pour atteindre les 200 000 supports à vélos autour de la ville.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • https://www.scoop.it/topic/troisieme-revolution-industrielle/p/4112987201/2019/11/26/zegreenweb-portail-grand-public-d-information-et-de-services-dedie-au-developpement-durable-et-au-bio zegreenweb : portail grand public d’information…

    [...] Amsterdam est une ville de cyclistes : en 2017, 68% des déplacements domicile-travail et / ou école étaient effectués à vélo. Chaque jour, ses habitants parcourent 2 millions de kilomètres à vélo. Au cours de leur parcours, ils génèrent beaucoup d’énergie – environ 19,5 millions de wattheures, ce qui est suffisant pour alimenter des milliers de foyers. Et si cette énergie pouvait être exploitée ? C’est l’idée de S-Park, un nouveau système de porte-vélos proposé par les designers Guillaume Roukhomovsky et Blaž Verhnjak dans le cadre du défi de l’énergie propre de la ville.  [...]