NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Adidas poursuit son verdissement

Adidas poursuit son verdissement
Adidas vient de publier dans son rapport annuel ses objectifs environnementaux pour 2015.

La marque aux trois bandes vient de dévoiler ses nouveaux projets écologiques. Avec l’ambition de préserver l’environnement dans ses fabrications.

Comme son compatriote et rival Puma, Adidas a présenté cette semaine son rapport annuel développement durable. Ce rapport 2011, son douzième, présente également les ambitions de l’équipementier sportif pour les sept années à venir et fixe un objectif de réduction de l’empreinte environnementale du groupe de 15 % à l’horizon 2015. Pour l’atteindre, Adidas entend mettre la gomme au niveau de la fabrication des produits et de la chaîne d’approvisionnement. D’ici quatre ans, 40 % du coton fabriqué devra répondre à la norme  « Better Cotton » (100 % en 2018), laquelle valorise une agriculture dite « raisonnée » qui consiste à cultiver le coton en  prenant en compte l’usage de l’eau et le soin porté aux paysages après les cultures. Le PDG de l’entreprise bavaroise Herbert Hainer a précisé dans le rapport qu’il s’agira, à terme, « un standard dans tous leurs vêtements ».

Une finalité logique dans la mesure où le programme « Better Cotton » Fast Track, qui   permet entre autres d’aider les entreprises associées de financer l’éducation des agriculteurs, a été créé conjointement par Adidas, Ikea, H&M, Levi Strauss & Cie et Marks & Spencer. La première récolte estampillée « Better Cotton » a eu lieu en octobre dernier. En ce qui concerne Adidas, le projet est actuellement testé dans des fermes au Mali, au Brésil, en Inde et au Pakistan et les premiers produits élaborés à partir de ce coton « vert » devraient être commercialisés l’an prochain.

Adidas sera plus exigeant pour la fabrication de ses cuirs

Adidas, ce n’est cependant pas « que » des vêtements en coton, c’est aussi des paires de chaussures de sport qui le plus souvent s’arrachent comme des petits pains. Alors que de nouvelles marques de sportshoes « vertes » comme Veja et OAT Shoes pourraient venir concurrencer les leaders historiques du secteur, la marque aux trois bandes entend bien elle aussi « verdir » ses chaussures en cuir. D’ici 2015, toutes ses tanneries de fabrication en dehors de l’Europe devront ainsi s’être vue décerner une médaille d’or ou d’argent (les deux plus hautes distinctions) du Leather Working Group (NDLR : groupe de travail du cuir, ressource en ligne pour tous les intervenants dans l’industrie du cuir y compris les marques). Un objectif qui semble à la portée du groupe étant donné les efforts déjà consentis dans ce domaine.

Adidas a également développé le système « String », qui permet de retracer les chemins d’approvisionnement des matériaux et encourage ainsi les fournisseurs à faire montre de davantage de transparence, et prévoit de réduire de moitié les couleurs qu’elle utilise (huit cents actuellement), en plus d’ajouter des matériaux plus durables dans ses boîtes d’emballage. Des mesures qui visent là encore à diminuer la consommation d’eau mais aussi l’empreinte énergétique et la production de déchets. L’équipementier aspire à réduire ses consommations d’énergie, de déchets et de papier (par employé) de respectivement 20 %, 25 % et 50 % à l’horizon 2015. Dans le cadre de son programme Green Company, le siège de la maison-mère et cinq sites situés sur le continent nord-américain ont enfin été mis aux normes ISO 14001.

Une autre preuve que les considérations environnementales ont acquis une importance certaine au sein du groupe.

Crédit photo : Flickr-Mers/ Flickr-misocrazy
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Importance certaine mais durable ?