NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

À Fukushima, le mystère du thermomètre du réacteur 2 de la centrale nucléaire s’épaissit

À Fukushima, le mystère du thermomètre du réacteur 2 de la centrale nucléaire s'épaissit
L'un des thermomètres du réacteur 2 de la centrale de Fukushima fait état d'une augmentation régulière de la température à l'intérieur de la turbine

Ce ne serait donc pas une simple « fièvre » sans lendemain. L’un des thermomètres du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fukushima, situé dans la partie inférieure de l’enceinte de confinement, indiquait tout à l’heure une température de 91,2 degrés celsius, soit 11,2 de plus que le niveau recommandé par les autorités japonaises de sûreté nucléaire.

Le franchissement de cette limite a de quoi donner des sueurs froides à TEPCO (Tokyo Electric Power COmpany), qui a travaillé d’arrache-pied pour parvenir à l’« arrêt à froid » des turbines, lequel a été officialisé en décembre dernier par le Premier ministre Yoshihiko Noda. Car si le seuil fatidique des 100 degrés celsius n’est pas (encore ?) atteint et que l’opérateur n’a pas évoqué de trace de xénon 135 (NDLR : un gaz associé à la fission nucléaire) aux abords du réacteur 2, « un niveau critique en termes de sécurité » a tout de même été atteint, rapportent nos confrères de la chaîne de télévision nippone NHK.

L’exploitant a cependant assuré que cette hausse ne présentait aucun danger immédiat et réfute les allégations selon lesquelles il serait en train de perdre le contrôle de la situation. À son crédit, l’hypothèse d’un dysfonctionnement du thermomètre précité est envisageable dans la mesure où les deux autres, de surcroît installés au même niveau, affichent quant à eux des températures de l’ordre de 33 degrés celsius. TEPCO a par ailleurs précisé que les échantillons de gaz qu’il a prélevés n’ont fait état d’aucune réaction inhabituelle, tandis que les autres données dont il dispose semblent exclure un réchauffement ou une augmentation de la quantité de vapeur et que les trois thermomètres installés environ un mètre cinquante plus bas mentionneraient des températures décroissantes à l’intérieur du réacteur suspect.

« Nous pensons que l’arrêt à froid est maintenu […] Plutôt qu’une hausse effective de la température, nous pensons qu’il y a une forte possibilité que le thermomètre ait un problème », a déclaré son porte-parole Junichi Matsumoto hier au cours d’une conférence de presse, alors que le dépassement du seuil des 80 degrés celsius obligeait l’entreprise à aviser le public et les agences gouvernementales. Le lourd passif de TEPCO, qui s’est souvent fourvoyé dans ses estimations depuis le début de l’accident, n’est toutefois pas de nature à rassurer les populations concernées.

Rappelons qu’une partie d’entre elles pourrait avoir l’occasion de lui asséner le coup de grâce en cas de déroulement d’un référendum sur le maintien de l’alimentation en électricité de la mégapole tokyote à partir de l’atome. L’association citoyenne Décidons ensemble, pour un référendum national sur l’énergie nucléaire a en effet indiqué la semaine dernière que sa pétition avait récolté 250 000 signatures, 36 000 de plus que le minimum nécessaire pour demander aux autorités municipales de procéder à une consultation publique. Étant donné la piètre image dont pâtit le nucléaire depuis l’accident de Fukushima aux yeux de millions de Japonais, TEPCO peut trembler.

Crédits photos : DigitalGlobe - AFP – Getty Images / Go Takayama – AFP – Getty Images
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/environnement-par-la-cftc-hus/p/1191631207/a-fukushima-le-mystere-du-thermometre-du-reacteur-2-de-la-centrale-nucleaire-s-epaissit À Fukushima, le mystère du thermomètre du réacteur 2 de la centrale nucléaire s’épaissit | Environnement et Energies "Autrement" | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 12:08 PM [...]