NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

313 Baobabs sauvés des eaux à Madagascar

313 Baobabs sauvés des eaux à Madagascar
Une ONG vient de sauver in extremis 313 baobabs à Madagacar

Ces arbres font partie de la célèbre « allée des baobabs », dans la province de Tuléar, à l’ouest de Madagascar, et qui se situe dans la Réserve spéciale d’Andranomena, une zone protégée.

Ils étaient menacés par une usine de production de sucre qui déversait ses eaux usées dans la zone. Si les habitants s’en sont servis pour aménager des rizières qui se sont avérées très productives, les baobabs, eux, ont commencé à pourrir avec leurs pieds dans l’eau. Rappelons en effet qu’ils sont constitués de fibres et non de bois dur, d’où une détérioration rapide.

L’ONG Fanamby, elle, a mis en place un plan de sauvetage en 2007, c’est-à-dire au moment du classement du site. Elle a entrepris des travaux pour dériver l’eau de l’usine mais aussi inciter les habitants à opter pour d’autres cultures. « Depuis 2007, nous avons développé des activités agricoles alternatives de culture sèche comme l’arachide et des cultures maraîchères, de sorte à compenser la perte de revenus liée à l’arrêt de la riziculture », résume Anselme Tilahimena, membre de l’ONG. Si ces cultures ne sont pas aussi productives et rapportent moins aux 250 habitants de la zone, elles sont cependant indispensables pour protéger les baobabs et par extension maintenir les activités touristiques, donc faire vivre l’économie, sachant que cette réserve est l’un des sites les plus visités du pays. Les paysans sont donc invités à se tourner vers l’artisanat pour obtenir un complément de revenu.

Celui-ci héberge une biodiversité très riche et 80% des espèces qui la compose sont endémiques. Deux des huit espèces de baobabs dans le monde sont aujourd’hui menacées selon l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Chercheur au CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), Pascal Danthu a quant à lui coordonné des recherches sur une période de cinq ans. Celles-ci ont révélé que dans d’autres zones du pays, d’autres espèces de baobabs sont actuellement menacées par les feux de brousse, qui fragilisent le système forestier, et le réchauffement climatique. D’après M. Danthu, les communautés locales ont un rôle à jouer dans la conservation des arbres, ayant une bonne connaissance du « dossier » qui a du reste permis à l’étude de partir sur des bases pertinentes. Il serait navrant que le message tombe dans l’oreille de sourds.

Crédits photos : flickr- Rebolo / Frank. Vassen
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/madagascar/p/723658829/313-baobabs-sauves-des-eaux-a-madagascar-zegreenweb 313 Baobabs sauvés des eaux à Madagascar | zegreenweb | Madagascar | Scoop.it

    [...] 313 Baobabs sauvés des eaux à Madagascar | zegreenweb Ces arbres font partie de la célèbre « allée des baobabs », dans la province de Tuléar, à l’ouest de Madagascar, et qui se situe dans la Réserve spéciale… Source: http://www.zegreenweb.com [...]